• Emilie et Ophélie

B comme... Bienvenue chez les MARTIN !

Sortez les confettis et les tenues de fête, nous allons parler mariage !

Un acte de mariage, me direz-vous, on connait. Vous en avez déjà certainement vu plus d'un. Sauf que là, je vous mets au défi d'en trouver un comme celui dont je vais vous parler ! Allez, je mets fin au suspens et je vous raconte :


Tout a commencé lorsque je suis partie à la recherche d'informations sur une de mes ancêtres, Marie MARTIN. Ayant trouvé l'acte de naissance de sa fille Jeanne, j’y découvre donc également le nom de ses parents, Jean et Marie MARTIN, cette dernière ayant dû être notée sous son nom d’épouse. À ce moment-là, je ne connais pas encore le nom de jeune fille de Marie, mais son acte de naissance ou son acte de mariage me le révèlera sûrement.


Il se trouve qu'en cherchant les frères et sœurs de Jeanne, j'ai croisé le chemin de l'acte de mariage de Jean et Marie, avant même d'avoir trouvé leurs actes de naissance. Toute heureuse je le lis et là, surprise ! Enfin surpriseS !


Ce 19 nivôse an 2 (ou 8 janvier 1794) à Mortiers, en Charente-Maritime, un acte de mariage est bien rédigé. Sauf qu'il n'y est pas consigné un mariage… Mais deux ! Un mariage deux en un, et pourquoi pas après tout ? Surtout qu'il se fait en famille : Jean épouse Marie, pendant que Jean « le jeune », frère de Jean, épouse Jeanne, sœur de Marie. Jusque là, on trouve certes une petite originalité, mais pas si étonnante si on y réfléchit bien. Après tout, ça revient moins cher côté budget !


Sauf que je n’ai pas joué ma dernière carte ! Vous vous souvenez que je cherchais le nom de jeune fille de Marie, désignée par son nom d’épouse, Marie MARTIN, sur l’acte de naissance de sa fille Jeanne ? Et bien en réalité, je faisais fausse route : MARTIN est certes bien son nom d’épouse, mais c'est surtout son nom de jeune fille !

Et oui, Marie et Jeanne ont donc le même nom de famille que leurs époux respectifs : Jean et Jean « le jeune » MARTIN ont respectivement épousé Marie et Jeanne MARTIN. Bon, l'avantage c'est qu’il y a peu de chances pour le prêtre de se tromper lors de la cérémonie, et puis les enfants ont le nom du père ET de la mère. Et puis imaginez, il n'y avait qu’à dire « MARTIN » et nos quatre protagonistes se retournaient !


Reste maintenant à savoir si ce nom identique révèle un lien de parenté ou si c'est une coïncidence. Je sais au moins que les frères MARTIN et les sœurs MARTIN ne sont pas tous frères et sœurs, les deux Jean ayant pour parents Jean MARTIN et Marie LEBESQUES et Marie et Jeanne ayant pour parents Pierre MARTIN et Marie GIRAUD. Mais ils peuvent pourquoi pas être cousins ou parents éloignés.


En attendant d'en savoir plus, n’hésitez pas à partager vos histoires et vos trouvailles et à relever le défi de trouver une situation plus originale que celle-ci !


Edition d'Emilie

Nous Suivre : 

  • Facebook
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram