• Emilie et Ophélie

H comme... Hautbois, trompette et chanteuse lyrique

Les légendes familiales... Ou comment être bien souvent surpris de découvrir que les choses ne se sont pas tout à fait passées comme votre famille vous l'a toujours raconté... Dans toutes les familles ou presque, il y a cette histoire, relatée tant de fois que vous la connaissez sur le bout des doigts. L'histoire de l'arrière-grand-père de mon mari fait partie de ces légendes familiales. Mais voilà, à force de chercher, on trouve. Et en l'occurrence, nous n'avons pas trouvé ce que nous pensions...

Gaston PAUL, l'arrière-grand-père de mon mari Alexandre est né à Bordeaux. Jusque-là, rien de bien incroyable. D'après ce que nous en savions, son nom de famille, PAUL, lui aurait été donné à la naissance par l'assistance publique, le petit Gaston ayant été abandonné.

Nous nous mettons donc en quête, Alexandre et moi, de retrouver la trace de la naissance de Gaston. Nous savons qu'il est né en 1904, à Bordeaux. Premier tour des actes de naissance aux archives départementales, sans succès. Pas de PAUL à l'horizon. Je suis en train de réfléchir à un éventuel dossier à l'assistance publique tout en me penchant sur les archives de Bordeaux Métropole quand... Trouvé ! Sauf que voilà, surprise : l'origine du nom PAUL ne vient pas de l'assistance publique comme le prétendait la légende familiale... 

Le 22 novembre 1904 à Bordeaux naît un enfant prénommé Gaston Jules. Son nom de famille est BOURG (voilà qui explique que nous ne l'ayons pas trouvé la première fois), comme celui de sa mère, Marthe BOURG. Elle a 21 ans, elle est artiste lyrique. Son adresse, 66 rue du Château d'eau est une rue assez connue de Bordeaux. La naissance du petit garçon est déclarée par une sage-femme de la clinique obstétricale. Et le père alors dans tout ça ? Si le père est "non nommé" au moment de la naissance de Gaston, le 10 décembre suivant l'enfant est finalement reconnu par... Gustave PAUL. Son père donc à priori. Le nom PAUL est ainsi tout simplement le nom du père de Gaston et pas du tout un prénom donné comme nom par l'assistance publique... Mais d'où vient alors cette histoire d'enfant abandonné ?

Vingt ans plus tard, alors que l'on s'apprête à célébrer Noël, les pensées de Gaston sont tournées vers un autre genre de fête. Le 23 décembre 1924 il épouse Berthe ALLEMAGNE à Saint-Ciers-sur-Gironde (en Gironde). Il est alors "cultivateur musicien" (on ne me l'avait encore jamais faite cette association-là...). Apparemment la musique se transmet comme la couleur des yeux dans la famille PAUL... Alexandre m'indique qu'effectivement, Gaston faisait de la trompette. Nous cherchons alors la présence des parents du jeune homme au mariage. Non seulement ils sont absents, mais mis à part leurs noms et prénoms, aucune information les concernant n'apparaît, il faut se contenter de la mention "sans autre désignation". Mais les surprises ne s'arrêtent pas là. 

Il n'est pas étonnant en réalité que les parents de Gaston ne soient pas présents ce jour-là. En effet, l'acte de mariage mentionne que le jeune homme a été adopté par l'Hospice, qui donne son autorisation pour le mariage. L'idée de chercher un dossier à l'assistance publique revient en force. Cette histoire d'adoption a donc réellement existé. Maintenant reste à comprendre. A savoir pourquoi le petit Gaston, dont on connaît la mère et qui a été reconnu par son père a été confié à L'Hospice... 

A première vue, il ne semble pas que Gaston soit orphelin. Aucune mention n'est faite d'un éventuel décès de ses parents. On ne sait rien d'eux au moment du mariage de Gaston d'accord, mais rien ne prouve qu'ils ne soient pas toujours en vie. Nos regards se sont rapidement tournés vers le métier exercé par Marthe BOURG, à la naissance de son fils. Artiste lyrique. Marthe était chanteuse donc, spécialisée dans le genre lyrique, à savoir l'opéra ou encore l'opérette. Était-elle connue ? A-t-elle choisi sa carrière plutôt que son fils ? 

A priori, Marthe n'était pas mariée avec le père de Gaston. Du moins pas au moment de la naissance de leur fils. Nous avons avec Alexandre trouvé plusieurs hommes qui pourraient correspondre au Gustave PAUL que nous cherchons. Plus âgé que Marthe et ayant certainement déjà une famille, ou soldat de passage à Bordeaux, les théories ne manquent pas. Mais pour le moment aucune certitude. Les recherches ne font en réalité que commencer... Peut-être la musique nous aidera-t-elle. Si Marthe était une artiste lyrique de renommée, alors les archives du Grand Théâtre de Bordeaux révèleront peut-être quelques secrets...




Et vous, avez-vous des artistes dans votre famille ?

Edition d'Emilie

Nous Suivre : 

  • Facebook
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram