• Emilie et Ophélie

X comme… XX, le nombre le plus élevé d'enfants ?

Mis à jour : 1 déc. 2019

Aujourd'hui, dès lors qu'un couple a dépassé trois enfants ou plus, on parle de famille nombreuse. Nombreuse, nombreuse... Pour nous oui. Mais pas sûr que nos ancêtres partageraient ce point de vue. Il n'est en effet pas rare de croiser des fratries de six, sept, huit enfants ou plus dans nos généalogies. Ophélie m'a parlé de 13 enfants concernant sa famille...


Il existe d'ailleurs une médaille de la famille française qui rend hommage à celles et ceux qui "élèvent ou qui ont élevé dignement de nombreux enfants". Instituée en mai 1920, cette médaille ne récompense pas seulement le fait d'avoir eu un grand nombre d'enfants. Il faut en effet leur transmettre des valeurs morales et la façon de les élever joue pour beaucoup dans l’obtention de cette récompense. La médaille de la famille nombreuse peut donner des informations précieuses concernant la vie de nos ancêtres. N'hésitez pas à aller consulter le site https://www.medaillefamillefrancaise.com/ pour connaître l'historique de cette médaille et le Journal officiel de la République française : peut-être aurez-vous des ancêtres décorés de ce titre honorifique ! Ce qui vous permettra de savoir notamment combien d'enfants composent la fratrie, ainsi que d'avoir le nom d'épouse et de jeune fille de la mère, son lieu de résidence,...

Je n'ai pas connaissance d'une médaille de ce genre reçue dans ma famille. Ce n'est pas pour autant que les fratries n'ont pas été nombreuses. Je vous propose de replonger avec moi bien des années en arrière...

*Jeanne JOYEUX  et Amédée BEZIE Amédée et Jeanne sont mes arrière arrière grands-parents maternels. Ils ont eu au moins 5 enfants, Fernande (née en 1905), Georges (1908), Denise (1914), Irène (1917) et Jean (1922). En en parlant avec ma grand-mère maternelle Mauricette VERDON, elle m'a dit se souvenir de ses oncles et tantes Fernande, Georges et Denise, chez qui elle allait parfois étant petite. Sa mère, Irène, devait certainement être proche de ses frères et soeurs et allait les voir régulièrement avec ses enfants. J'ai connu mon arrière grand-mère Irène, qui a quant à elle eu 8 enfants, mais j'étais encore une adolescente quand elle est décédée. Je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu parler de son enfance. Concernant les archives départementales, elles ne me permettent pas de savoir s'il manque des enfants dans la fratrie, les dates étant trop récentes.

*Angela CODOGNOLA et Agostino BATTAGLIA.

Venu tout droit d'Italie, ce couple a eu 7 enfants. Les cinq premiers sont des garçons : Anselmo (né le 27 juin 1901), Rinaldo (né le 20 mai 1903), Giovanni (né le 18 avril 1905), Eugenio (né le 1er décembre 1907), et Ettore (mon arrière grand-père né le 2 avril 1909). Je ne sais pas s'ils voulaient avoir une fille, mais si tel était le cas, ils ont bien fait de persévérer. Deux petites filles viennent ensuite agrandir la famille, Cunegonda (née le 20 novembre 1910) et Rita (née le 17 septembre 1913).



*Louise COUE et Jean-Baptiste THIBAULT Le couple phare de mon article M comme Mariage entre domestiques a lui aussi mis au monde 7 enfants : François-Ferdinand en 1863 (le 15 juin), Joseph en 1864, Baptiste en 1867, Henri-Louis en 1869, Henri en 1871, Marie en 1875, Henriette en 1877.

*Irène BEZIE et Maurice VERDON

Irène BEZIE, mon arrière grand-mère maternelle, a donné naissance au cours de sa vie à 8 enfants. Maurice VERDON son mari est décédé jeune, il avait seulement 37 ans. Je vous ai d'ailleurs raconté son histoire compliquée dans mon article intitulé Maurice-Victor, enfant adopté par la Nation. Malgré son jeune âge, il a tout de même eu le temps d'avoir avec son épouse 7 enfants, dont 2 sont malheureusement décédés en bas-âge. Ils ont ainsi eu ensemble Francette, Yves (surnommé Francis et dont je vous parlerai dans l'article de demain), Yvan, Daniel (décédé bébé), Mauricette (ma grand-mère maternelle), Jean-Claude et un autre garçon décédé bébé dont je ne connais pas le prénom.

Françoise, la petite dernière, est née 12 ou 14 mois après le décès de Maurice. Elle est d'ailleurs la seule à porter le nom de famille de sa mère, BEZIE. Je ne sais pas qui est son père. Il ne l'aurait pas reconnu et serait parti après l'annonce de la grossesse. lI me reste encore bien des recherches à faire...



*Rosalie MALAIS et Augustin AUGUSTE

De l'union de ce couple dont je vous ai raconté l'histoire avec le W comme Who is… François-Ferdinand, époux d'Antoinette ? naissent 8 enfants.

Auguste le 26 avril 1864, François le 2 août 1867, Antoinette le 15 février 1870 , Eugénie, le 12 novembre 1871, Alexis le 25 octobre 1873, Marie, le 5 avril 1876, Marguerite (dont je connais pas la date de naissance), et Adrien, le petit dernier, né le 23 octobre 1882 soit 18 ans après l'aîné de la fratrie. Trois d'entre eux sont malheureusement sourds et muets (François, Eugénie et Alexis).

*Marie DATCHARRY et Jean LESBEGUERIS

Tout au long des années de mariage qui les ont uni, Marie a donné 11 enfants à Jean. Très rapprochés en âge, les enfants ont souvent le même prénom et sont distingués dans les recensements par un tout autre prénom, sûrement celui de leur baptême.

Naissent ainsi : Jeanne (Marie dans les recensements) le 14 janvier 1853, Quiteyre (Jeanne) le 17 mars 1854, Jean Louis le 19 août 1855, Jean (Ferdinand) le 8 juin 1857, Marie le 18 septembre 1858, Marie le 24 février 1860, Jean (Augustin) le 19 janvier 1861, Jeanne (Roze) le 24 mars 1862, Catherine (Amanda) le 24 septembre 1863, Françoise (Anna) le 28 septembre 1864 et Jean (Sylvain) le 19 juin 1866.

Je vous avouerai qu'entre ceux qui changent de prénom dans les recensements, ceux qui n'apparaîssent pas dans les tables, ceux qui ont le même prénom, il y a parfois de quoi perdre son latin !


*Antoinette AUGUSTE et François-Ferdinand THIBAULT Je finis par un petit bonus avec François-Ferdinand et Antoinette, dont je vous ai également longuement parlé dans l'article de la lettre W. Ce sont mes petits globe-trotters (enfin France-trotters plutôt). En effet, une naissance et hop, un changement de ville ou de village dans la foulée. Antoinette et François-Ferdinand se sont mariés à Saint-Maurice des Noues en Vendée et y ont eu leur premier enfant Moïse, le 23 décembre 1895. La famille décide de partir peu de temps après. Le deuxième enfant du couple, Samuel, vient au monde sans que je sache pour l'instant où il est né. Pas à Saint-Maurice des Noues en tous cas. Ils partent ensuite pour Mombrier, en Gironde. C'est là que naît leur troisième fils, Ismaël Octave le 21 octobre 1900 (mon arrière grand-père). Après trois garçons, c'est au tour d'une petite fille de voir le jour en 1903 : Anne Marie Thérèse naît à Gauriac, en Gironde. Vous attendez la suite n'est-ce pas ? Et bien au risque de vous décevoir, je ne la connais pas encore, faute de temps et aussi à cause d'un souci avec le site des archives départementales qui a décidé de ne plus fonctionner pile au moment où j'en avais besoin… En attendant que je m'y déplace directement, il va vous falloir être encore un peu patients !

Bien sûr, tout cela est bien loin d'être exhaustif. Je ne vous ai présenté que quelques fratries parmi toutes celles que compte mon arbre généalogique. Mais je me voyais mal vous passer en revue tous les couples de tout mon arbre généalogique. Ce n'est pas un article qu'il aurait alors fallu, mais les 26 du Challenge au complet !

Je suis surtout revenue sur les ancêtres dont je vous ai parlé tout au long de ce challenge, puisque maintenant vous les connaissez mieux... Il est bien possible que parmi celles que je n'ai pas encore étudié en détails, se trouvent des fratries plus nombreuses encore...



Alors en attendant, dites moi, combien d'enfants composent votre famille la plus nombreuse ?



Edition d'Emilie

Nous Suivre : 

  • Facebook
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram